[Communiqué du doyen] MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES/session 2 semestres impairs

Chères et chers collègues,
Chères et chers chargé(e)s de travaux dirigés,
Chères étudiantes, chers étudiants,

 

Sur ma proposition et après de nombreuses consultations que j’ai pu mener avec les vice-doyens et l’équipe décanale, le Conseil de Faculté a modifié par un vote à l’unanimité, le 11 juin, les modalités de contrôle de connaissances applicables à la Licence dans le contexte de la crise COVID-19 pour la session de rattrapages des semestres impairs.

Comme nombre d’entre vous, j’aurais préféré que ces épreuves puissent être organisées en présentiel. Les règles encore imposées à ce jour aussi bien par l’État que par l’Université d’Aix-Marseille nous ont toutefois interdit de retenir cette solution.

Afin de ne pas empiéter sur la période estivale, de respecter la date du 10 juillet prévue pour la fin des examens dans le guide des examens d’Aix-Marseille Université COVID-19, de délivrer les résultats avant la fin du mois de juillet et de ne pas décaler la rentrée universitaire 2020-2021, il nous a fallu faire un choix d’organisation.

En tenant compte de l’intégralité de ces contraintes, des différentes consultations et des résultats suite aux délibérations dans les 3 de Licence, le Conseil de Faculté a in fine retenu l’idée d’un rattrapage des semestres impairs de Licence en distanciel selon les modalités suivantes :

Pour les L1 et L2, toutes les épreuves se dérouleront, sans distinction des matières avec TD ou sans TD, sous la forme d’un QCM de 40 questions d’une durée de 40 minutes ;
Pour les L3, le nombre réduit d’étudiants concernés suite aux délibérations et la situation particulière de ces étudiants en fin de cycle, nous ont conduit à proposer une seule épreuve transversale de 3 heures à « livre ouvert » ;
Cette épreuve transversale permettra d’apprécier si les étudiants maîtrisent les compétences indispensables à la fin du cycle Licence. Pour cette raison, ces sujets porteront sur des questions fondamentales auxquelles tout juriste est confronté et que tout étudiant en fin de Licence se doit de maîtriser. Les étudiants devront être en capacité de mener de brèves recherches jurisprudentielles, textuelles et doctrinales afin de rédiger une réponse assez concise et argumentée. La qualité de la rédaction et de l’argumentation sera ainsi appréciée au même titre que le raisonnement juridique.

Deux sujets seront proposés aux étudiants, l’un à dominante droit privé et l’autre à dominante droit public. Ils se composeront de 3 questions auxquelles les étudiants devront répondre en 750 mots maximum pour chacune d’entre elles.
L’ensemble des épreuves pour les 3 années de Licence se déroulera du 29 juin au 10 juillet.

Je vous prie de croire, chères étudiantes, chers étudiants, en l'expression de mon dévouement.
 

Jean-Philippe Agresti
Doyen de la Faculté de droit et de science politique
Conseiller du Président d’AMU