Aller au contenu principal
  • Formation initiale - Formation continue
  • 1 an
  • Aix-en-Provence
  • OBJECTIFS

    L’étudiant aura acquis la maîtrise des contentieux civils en intégrant leurs dimensions internationale et européenne. Expert du domaine privé, il sera capable de comprendre et d’expliciter l’évolution des règles de droit, d’assurer le conseil juridique, dans le domaine du droit de la famille, des biens, des obligations, des contrats spéciaux, de la preuve et du droit international privé en ces différentes matières. En outre, l’accent est mis sur l’exigence de savoir mettre en œuvre des modes alternatifs de règlement des litiges.

  • PRÉREQUIS OBLIGATOIRES

    Droit des obligations, droit des biens, droit de la famille, droit de la responsabilité civile, Introduction au droit

  • PRÉREQUIS RECOMMANDÉS

    Droit des régimes matrimoniaux, Droit international privé, Droit des contrats spéciaux,

  • SITES D'ENSEIGNEMENT

    • FDSP, Aix-en-Provence
  • FORMATION ET RECHERCHE

    • Formation : approfondissement du droit civil et séminaires de méthodologie et de grands problèmes contemporains de droit civil
    • Recherche : rédaction de rapports de recherche et d’un mémoire ; rédaction d’un numéro du Bulletin d’Aix, sous forme tutorée.

    Entités de recherche et d’appui

    Laboratoire de droit privé et de sciences criminelles, EA 4690

  • COMPÉTENCES À ACQUÉRIR

    • Maîtriser des contentieux civils, dans leurs dimensions internes, européennes et internationales et de leurs évolutions législatives et jurisprudentielles,
    • Maîtrise des sources du droit (recherche et analyse des textes de loi et des décisions de justice)
    • Permettre l’approfondissement du droit de la famille, des biens, des obligations, de la responsabilité civile, des contrats spéciaux, des régimes matrimoniaux, de la preuve et du droit international privé.
    • Fournir un conseil juridique
    • Rédiger une argumentation juridique structurée et étayée, à proposer des conseils, soutenir et défendre une thèse, arbitrer des contentieux ou des modes alternatifs des conflits. L’accent est mis, sur la pratique du raisonnement juridique, par la mise en situation grâce à l’étude et la résolution de cas pratiques, la rédaction de consultations juridiques, la dissertation, l’analyse de décisions judiciaires.
    • Défendre oralement un point de vue juridique
    • Formuler des éléments de controverse et apporter un regard critique pour proposer des évolutions du droit.
    • Offrir une compréhension des évolutions qui sous-tendent ces branches du droit
    • Maîtriser les techniques écrites de communication, notamment avec l’utilisation des différents supports numériques (word, excel, power-point) mais également orales.
    • Acquérir une autonomie dans le travail personnel et mettre en œuvre des capacités d’abstraction et d’initiative pour résoudre les problèmes nouveaux qui se posent.
    • Travailler en équipe
    • Initiation aux outils numériques (word, excel, power-point) pour parfaire le savoir-faire en communication, et accroître les compétences de transmission de l’information.
  • STAGES ET PROJETS ENCADRÉS

    Au second semestre, les étudiants ont le choix entre la rédaction d’un mémoire ou la réalisation d’un stage de deux mois.

    Est organisé un projet tutoré de rédaction d’un numéro spécial de la Revue du Bulletin d’Aix, faisant l’objet d’une publication dématérialisée : le travail fourni collectivement et individuellement par l’ensemble des étudiants bénéficiera d’un encadrement personnalisé.

  • MODALITÉS PÉDAGOGIQUES PARTICULIÈRES

    • Mises en situation par des exercices pratiques (étude et résolution de cas, rédaction de consultations juridiques)
    • Entraînement : dissertations et grand oral
    • Travaux collectifs et individuels.
  • MÉTIERS VISÉS

  • DOMAINES NSF

    • 128G Droit fiscal ; Droit des affaires ; Droit pénal ; Droit de l'environnement ; Droit de la santé ; Droit de la sécurité et de la défense ; Droit du transport etc
  • LISTE DES ENSEIGNEMENTS

  • INFORMATIONS DIVERSES

    Un tutorat des étudiants est assuré par les doctorants du LDPSC. Il consiste notamment, en une aide à la préparation des examens et de l’éventuel projet de thèse à soumettre à l’Ecole doctorale au moment de l’attribution des contrats doctoraux.

    Secrétariat pédagogique :

    • Maud VITI m.viti@univ-amu.fr, tél. :04 42 17 29 32 Faculté de droit, 3 avenue Robert Schuman, 13628 Aix-en-Pce Cedex 1

Responsables

Témoignages

Formation
Master 2 Droit civil et droit international privé
Promotion
Promotion 2019-2020
Bastien Marchal
Si le diplôme doit être considéré comme un outil offert à chaque étudiant pour sa vie future, je dirais que s’il est bien préparé, le Master 2 Droit civil et droit international privé deviendra un atout indéniable dans la suite professionnelle de tout juriste. Tout d’abord, cette année s’inscrit dans un prolongement logique du Master 1 de Droit privé en ce qu’il approfondit toutes les matières de droit civil mais également les fondamentaux de droit international privé. Ce cursus permet d’assoir ses connaissances, mais surtout propo […] Lire la suite
Formation
Master 2 Droit civil et droit international privé
Promotion
Promotion 2019-2020
Bastien Marchal
Si le diplôme doit être considéré comme un outil offert à chaque étudiant pour sa vie future, je dirais que s’il est bien préparé, le Master 2 Droit civil et droit international privé deviendra un atout indéniable dans la suite professionnelle de tout juriste. Tout d’abord, cette année s’inscrit dans un prolongement logique du Master 1 de Droit privé en ce qu’il approfondit toutes les matières de droit civil mais également les fondamentaux de droit international privé. Ce cursus permet d’assoir ses connaissances, mais surtout propose une logique de réflexion aux étudiants. Il est important de comprendre que cette année nécessite du travail et de l’investissement personnel. Pourtant, d’une part ceci renforce une habitude de travail et confère une rigueur ; d’autre part, cette année signe une transition opportune entre l’université et le monde professionnel. Ensuite, cette formation complète offre de nombreux débouchés entre les principaux concours ou le choix d’une carrière universitaire. Ceci se retrouve notamment dans le choix entre la rédaction d’un mémoire ou la réalisation d’un stage. Pour ma part, l’élaboration d’un mémoire a été une expérience extrêmement enrichissante d’un point de vue juridique et personnel. Ma préparation du CRFPA est plus aisée que certains de mes camarades grâce aux nombreux points abordés lors de mon année de Master 2 mais surtout grâce aux habitudes et aux méthodologies de recherches que j’ai acquises. La diversité des interventions (entre avocats et Professeurs étrangers) confère également un aspect ludique et ouvert dans la découverte ou l’accroissement de votre culture juridique. Cette perspective enrichissante se retrouve aussi dans la présence de nombreux exercices oraux (plaidoiries fictives, présentation des recherches, grand oral, etc.) et diversifie grandement les manières de pratiquer le droit.
Formation
M2 Droit civil et droit international privé
Marie Lecourt
L’année de M2 Droit civil et droit international privé fut, pour moi, une année riche et stimulante. Riche d’abord par la variété des matières abordées, laquelle permet d’acquérir une culture juridique solide, aussi bien dans les matières fondamentales que dans des matières plus techniques. Riche aussi par la diversité des entraînements proposés : plaidoiries, « grand oral », écriture d’article, dissertations, mémoire, etc. Au-delà du plaisir de se confronter à des exercices nouveaux et parfois moins académiques, comme la plaidoiri […] Lire la suite
Formation
M2 Droit civil et droit international privé
Marie Lecourt
L’année de M2 Droit civil et droit international privé fut, pour moi, une année riche et stimulante. Riche d’abord par la variété des matières abordées, laquelle permet d’acquérir une culture juridique solide, aussi bien dans les matières fondamentales que dans des matières plus techniques. Riche aussi par la diversité des entraînements proposés : plaidoiries, « grand oral », écriture d’article, dissertations, mémoire, etc. Au-delà du plaisir de se confronter à des exercices nouveaux et parfois moins académiques, comme la plaidoirie, cela fut aussi une excellente initiation à de nouvelles méthodologies, et notamment à celle de la recherche en droit, en ce qui me concerne. L’année fut riche, enfin, de l’hétérogénéité des profils rencontrés parmi les professeurs, les conférenciers invités mais aussi parmi les étudiants, puisque ces derniers se destinaient à diverses carrières, de la magistrature au barreau, en passant par la recherche et même le notariat. Loin de proposer un enseignement passif et fastidieux, le Master 2 invite à l’autonomie intellectuelle. Une grande liberté nous a ainsi été laissée dans la préparation des thématiques abordées, avec des propositions de lecture variées. De même, nous avons été constamment invités, en cours, à proposer des réflexions personnelles en dialoguant avec nos professeurs et nos camarades. Quel exercice particulièrement stimulant que d’apprendre à penser par soi-même ! L’exigence intellectuelle de la formation trouve son pendant dans la grande bienveillance et l’humanité du corps professoral, qui a à cœur que chaque étudiant puisse donner le meilleur de lui-même. Je ne peux donc que recommander cette formation aux futurs étudiants et souhaiter à chacun d’y trouver le plaisir que j’y ai pris !  
Formation
Master 2 Droit civil et droit international privé
Nessim Beddiaf
Avant d’intégrer le M2 Droit civil et Droit international privé, je n’étais moi-même pas convaincu de la plus-value intellectuelle d’une année supplémentaire de droit, pensant pragmatiquement avoir fait le tour des matières à préparer pour les concours qui je souhaitais passer. Cependant, après mûre réflexion et discussion auprès de praticiens et d’universitaires, j’ai décidé d’aller au bout de ma formation à la faculté de droit. Cette décision fut heureuse, car j’estime avoir progressé en tant que juriste bien plus qu’au cours de […] Lire la suite
Formation
Master 2 Droit civil et droit international privé
Nessim Beddiaf
Avant d’intégrer le M2 Droit civil et Droit international privé, je n’étais moi-même pas convaincu de la plus-value intellectuelle d’une année supplémentaire de droit, pensant pragmatiquement avoir fait le tour des matières à préparer pour les concours qui je souhaitais passer. Cependant, après mûre réflexion et discussion auprès de praticiens et d’universitaires, j’ai décidé d’aller au bout de ma formation à la faculté de droit. Cette décision fut heureuse, car j’estime avoir progressé en tant que juriste bien plus qu’au cours de mes quatre précédentes années. En effet, le parcours jusqu’au M1 permet d’acquérir un matériau brut, des connaissances sur le droit. Il est également le chemin de l’apprentissage du raisonnement juridique. En revanche, le M2 est le lieu de l’approfondissement. Que faire avec ces connaissances accumulées ? Au cours de cette année, j’ai appris à prendre de la hauteur et du recul sur le droit, à réfléchir plus avant sur le sens des réformes et sur l’esprit des lois, mais également à réellement disserter, avec un degré de compréhension que je n’imaginais pas jusqu’alors. Par ailleurs, le M2 a été l’occasion de rédiger un mémoire, le point d’orgue de mon cursus universitaire. Ce travail a été l’occasion d’éprouver et d’améliorer mes méthodes de recherche juridique, mais également d’en trouver de nouvelles, et j’en sors assurément grandi. S’il est une certitude, c’est que je suis meilleur juriste qu’à l’issue de mon M1, et que j’ai acquis des armes qui me seront précieuses pour la préparation de mon concours.
Formation
Master 2 Droit civil et droit international privé
Lisa Cornet
Si mes quatre premières années de droit ont été très enrichissantes, l’année du M2 m’a véritablement permis de parachever ma construction de juriste. Cette année de M2 m’a permis d’acquérir une certaine hauteur sur mes connaissances académiques, permettant une mise en pratique pragmatique de celles-ci. Cette mise en pratique a été rendue possible par la manière de travailler des Professeurs et sur les exercices proposés. A ce titre, entre autres, le choix de procéder à des procès fictifs qui nécessitent de travailler sur une vérita […] Lire la suite
Formation
Master 2 Droit civil et droit international privé
Lisa Cornet
Si mes quatre premières années de droit ont été très enrichissantes, l’année du M2 m’a véritablement permis de parachever ma construction de juriste. Cette année de M2 m’a permis d’acquérir une certaine hauteur sur mes connaissances académiques, permettant une mise en pratique pragmatique de celles-ci. Cette mise en pratique a été rendue possible par la manière de travailler des Professeurs et sur les exercices proposés. A ce titre, entre autres, le choix de procéder à des procès fictifs qui nécessitent de travailler sur une véritable décision de justice (ou défense) et qui requièrent aussi un véritable travail à l’oral ; mais aussi le choix de différents sujets transversaux, à l’écrit et à l’oral, où il ne s’agissait plus simplement de procéder à une simple récitation, mais d’avoir véritable réflexion et une certaine qualité rédactionnelle ou oratoire, et méthodologique. Plus encore, cette année de M2 a été l’occasion de faire un stage d’une durée suffisamment longue pour prendre conscience du terrain, de voir à l’œuvre des praticiens du droit, de comprendre la nécessité de prendre du recul sur mes connaissances, de les appliquer sans les cloisonner dans des matières. Et, sur ce point, je tiens à souligner la bienveillance du corps enseignant sans qui je n’aurai pas pu obtenir un stage d’une si grande qualité. Enfin, cette année de M2 a été alimentée par la présence de plusieurs intervenants (acteurs, avocats, …) qui, encore une fois, nous ont permis de prendre conscience de certaines réalités de terrain. La qualité des intervenants s’est davantage fait ressentir que l’effectif de notre classe était réduit, ce qui favorise une certaine proximité que l’on ne retrouve pas en amphithéâtre.
Formation
Master 2 Droit civil et international privé
Fiona Hilaire
À l’issue de mon Master 1, mon choix s’est naturellement porté sur le Master 2 anciennement intitulé « Droit privé fondamental ». Souhaitant embrasser la carrière d’avocate, ce Master codirigé par les Professeurs Anne Leborgne et Jean-Baptiste Donnier répondait à toutes mes attentes. Les matières dispensées dans le cadre cette formation recoupaient parfaitement le programme de l’examen d’entrée du CRFPA. Le Master 2 proposait, en effet, un approfondissement dans les matières fondamentales du droit privé à l’instar du droit des obli […] Lire la suite
Formation
Master 2 Droit civil et international privé
Fiona Hilaire
À l’issue de mon Master 1, mon choix s’est naturellement porté sur le Master 2 anciennement intitulé « Droit privé fondamental ». Souhaitant embrasser la carrière d’avocate, ce Master codirigé par les Professeurs Anne Leborgne et Jean-Baptiste Donnier répondait à toutes mes attentes. Les matières dispensées dans le cadre cette formation recoupaient parfaitement le programme de l’examen d’entrée du CRFPA. Le Master 2 proposait, en effet, un approfondissement dans les matières fondamentales du droit privé à l’instar du droit des obligations ou du droit de la famille. Pour autant, ces enseignements théoriques étaient complétés d’une vision pratique puisque des professionnels (magistrats, avocats et médiateurs) intervenaient également pour nous livrer leurs expériences quotidiennes. Cette ambivalence me paraissait être un atout majeur pour mener à bien mon projet professionnel. Cependant, l’approfondissement de la recherche personnelle – notamment dans le cadre du mémoire – combiné à la richesse des enseignements dispensés par l’ensemble de l’équipe enseignante m’ont permis de développer un attrait certain pour la recherche. Cette appétence a d’ailleurs été telle, qu’elle m’a conduite à poursuive mon cursus vers une thèse de doctorat sous la direction du Professeur Gwendoline Lardeux, enseignante au sein du Master 2. L’encadrement et l’accompagnement ne se sont d’ailleurs pas limités à l’année universitaire elle-même puisque depuis lors, je dispense la majorité de mes travaux dirigés pour les enseignants du Master 2. Si mon parcours personnel s’est orienté vers la recherche, mes anciens camarades de promotion ont réussi dans des domaines divers (avocats, magistrats, juristes, etc.) signant ainsi la multiplicité des débouchés qu’offre cette formation. Si cette année était à refaire, je choisirai, à nouveau et sans l’ombre d’un doute, le Master 2 « Droit privé fondamental » désormais intitulé « Droit civil et droit international privé.
Formation
Master 2 Droit civil et international privé
Alexandra Bouscavert, Doctorante au LDPSC
Issue de la promotion 2016-2017, je garde un excellent souvenir de cette année universitaire. Ce fût tout d’abord une année d’orientation décisive. Après un M1 Droit privé et sciences criminelles j’hésitais entre deux parcours professionnels : la magistrature et le doctorat. Le M2 Droit civil et international privé (autrefois Droit privé fondamental) m’a permis de faire un choix sans me fermer de porte. La diversité et la qualité des enseignements proposés m’ont en effet permis de renforcer mes connaissances en droit civil, qui est […] Lire la suite
Formation
Master 2 Droit civil et international privé
Alexandra Bouscavert, Doctorante au LDPSC
Issue de la promotion 2016-2017, je garde un excellent souvenir de cette année universitaire. Ce fût tout d’abord une année d’orientation décisive. Après un M1 Droit privé et sciences criminelles j’hésitais entre deux parcours professionnels : la magistrature et le doctorat. Le M2 Droit civil et international privé (autrefois Droit privé fondamental) m’a permis de faire un choix sans me fermer de porte. La diversité et la qualité des enseignements proposés m’ont en effet permis de renforcer mes connaissances en droit civil, qui est une part importante du programme du concours d’entrée à l’ENM. Par ailleurs la rédaction de rapports de recherche et en particulier d’un mémoire m’a permis de confirmer mon goût pour la recherche et m’a finalement convaincue de m’inscrire en thèse. Ce fût aussi une année très enrichissante sur le plan intellectuel. Les cours sont très complets, souvent axés sur une ou deux problématiques ce qui permet de développer ses connaissances sur des thématiques précises. Ils sont à la fois théoriques, reprenant les notions essentielles de la matière, et pratiques, donnant lieu à des exercices divers : séances d’actualisation de la jurisprudence, cas pratiques, procès fictifs...etc. Beaucoup de temps personnel doit être consacré à la préparation des séances mais cela donne l’occasion de faire de nombreuses lectures et de renforcer sa culture juridique. C’est notamment ce qui donne sa valeur à cette année universitaire. Par ailleurs la participation orale est facilitée par l’effectif réduit, ce qui donne lieu à de riches discussions avec les enseignants et au sein de la promotion. Rétrospectivement, il s’agit de la meilleure année que j’ai passé à l’université et je remercie très sincèrement les enseignants du M2 pour leur bienveillance et leur disponibilité.
3